Le mercredi 15 mai 2019 s’est déroulée la journée des personnels des Agences Régionales de Santé (ARS) à la Confédération FO.

Cette journée a permis de réunir une quarantaine de camarades représentants les syndicats SNPASS-FO, SNFOCOS et FEC-FO des ARS d’Auvergne-Rhône-Alpes, de Corse, de Nouvelle Aquitaine, de Provence-Alpes-Côte d’Azur, des Pays-de-Loire, du Centre, de Bourgogne-Franche-Comté, de Grand-Est, des Hauts-de-France, d’Occitanie et d’Ile-de-France.

Serge Legagnoa (Secrétaire Confédéral en charge de la Protection sociale) a ouvert la séance en évoquant le sujet des retraites, du plan santé et de la santé au travail.

Les camarades se sont ensuite exprimés au sujet de la situation de leur ARS, en évoquant notamment:

  • des suppressions de postes,
  • l’allègement des missions provoquant un effet inverse avec une charge de travail pour les agents dans l’une d’entre elles,
  • la souffrance au travail évoquée pour une région avec une augmentation des arrêts maladie,
  • la dégradation du bilan social dans une autre,
  • le télétravail mis en place dans bon nombre de régions, avec possibilité pour certaines ARS de travail sur site distant (éventualité de se rendre dans un site de l’ARS plus proche du domicile de l’agent). Le paiement des journées de télétravail est effectué uniquement au personnel Assurance maladie mais pas pour le personnel Etat. Une seule ARS a décidé le paiement des journées de télétravail pour le personnel Etat et Assurance maladie. Dans une région, l’accord sur le télétravail est en discussion.
  • des réorganisations évoquées dans certaines régions, se produisent de manière trop récurrentes pour plusieurs d’entre elles, et dans une autre, effectuée dans l’urgence et dont la mise en œuvre s’effectue avec des difficultés.
  • dans certaines régions des projets d’Agence sont mis en œuvre.
  • le cas de la participation de l’employeur au sujet de la restauration a été évoqué. Certaines ARS proposent les tickets-restaurants au personnel Assurance maladie uniquement, ou bien une participation de l’employeur variant selon les régions et selon les niveaux de rémunération.
  • une région a mis en place une charte de bonnes pratiques de qualité de vie au travail.

L’ordre du jour a notamment permis d’évoquer, la question de la fusion des IRP dans les ARS, actuellement en discussion au Ministère, avec la réunion de groupes de travail les 14 février, 14 mars et 11 avril derniers. Un courrier avait été adressé à Madame la Ministre des Solidarités et de la Santé par la Confédération le 17 avril dernier (voir dans la LM 16-2019 du 25 avril dernier).

Vous trouverez ci-après la réponse adressée ce 15 mai 2019, par la Secrétaire générale du Ministère, Madame Fourcade.

Yves Veyrier, Secrétaire général de Force Ouvrière, a clôturé cette journée.

Il a précisé que d’ici à la fin de cette année, l’ensemble des entreprises devront avoir mis en place le CSE. Le passage au CSE constitue un enjeu d’importance. Il devra permettre par la suite, d’être le vecteur des négociations, ainsi qu’un moyen de poursuivre un engagement auprès des salariés, afin de faire valoir les intérêts collectifs.

Hervé Froment, Secrétaire national du SNFOCOS en charge des Agences Régionales de Santé (ARS).