Vous l’avez lu dans nos colonnes, vous suivez l’actualité des partenaires sociaux et vous savez donc que l’accord « classification » de l’UCANSS ne s’appliquera pas car deux organisations syndicales représentatives sur trois, soit 70% de la représentativité nationale à la Sécu s’y sont opposées.

CLASSIF … DE LA DANSE DU VENTRE AU BIDE

« …Une seule organisation décidait de faire le jeu de l’employeur. Les autres, écoutant les remontées de terrain et choisissant de défendre les intérêts des salariés, ne signaient pas, tout en signifiant faire valoir leur droit d’opposition. »

CFTC PSE

« Nous tenons à souligner que la responsabilité de cet échec ne peut être attribuée aux non signataires mais à un dialogue social insuffisant… »

CFE-CGC snetossa.com

 

On pourrait même dire que le rejet de cet « accord » est encore plus unanime puisque plusieurs autres syndicats, certes non représentatifs, s’étaient eux-aussi élevés contre le projet de l’employeur.

Ajoutons enfin pour être complet que, y compris dans les rangs de la CFDT, seule signataire de ce texte, seulement 60% de ses adhérents se sont prononcés pour cette signature, c’est dire si cet accord est minoritaire, ultra minoritaire même !

La CFDT a-t-elle obtenu satisfaction ou fait-elle semblant ?

Car sur la base de 140.000 salariés à la Sécu cela voudrait dire que la position CFDT favorable à cette classification ne représente que 25.000 salariés soit en réalité seulement 18% du personnel !

Dès lors, comment une organisation syndicale peut-elle crier au loup, seule contre cinq autres organisations et ultra minoritaire dans sa position ? Quel manque de respect et d’humilité envers les autres organisations, envers même ses propres militants dont quasiment la moitié a rejeté le projet, et finalement envers le personnel.

Cette classification serait bonne pour le pouvoir d’achat, nous dit-on ? Un vrai mensonge quand on songe au blocage de la valeur du point pendant des années.

Alors oui nous réaffirmons que cette classification et ses 80 millions sont payés par le personnel.

Nous assumons donc notre position car à la question « Quel syndicalisme souhaitez-vous ? » nous répondons un syndicalisme qui défend le personnel avec pour seule règle : quand un accord est bon pour le personnel nous le signons, quand il ne l’est pas nous ne le signons pas.

“Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis”

A. de Saint Exupéry

 

Nous respectons les opinions de chacun mais puisque la CFDT se permet de diffuser des tracts dénonçant notre position à coup d’arguments dignes de ceux de l’employeur, nous sommes obligés de répondre que nous n’avons de leçon à recevoir de personne et encore moins d’une organisation qui se compromet avec l’employeur pour vendre les intérêts des salariés et disons-le, s’agissant du SNFOCOS, vendre les cadres.

Car sachez que, à l’UCANSS lors de ces négociations où les cadres ont été très malmenés, seul le SNFOCOS a été là pour vous défendre. La CFDT a été muette durant une bonne partie de ces négociations et elle pense vous faire croire aujourd’hui que c’est grâce à ce mutisme qu’elle a obtenu les maigres avancées qu’elle met en scène dans sa munication ! ?

CADRES à la Sécu ? Seul le SNFOCOS vous défend et ne brade pas votre avenir.

REJOIGNEZ-NOUS en 2021 !

Eric Gautron, Secrétaire National en charge de l’Encadrement et de la Syndicalisation