Dans les organismes de Sécurité sociale :

Les plans de déconfinement sont présentés aux CSE des organismes locaux.

S’agissant des instances nationales, une INC Maladie & AT/MP s’est tenue la semaine dernière et quatre autres sont prévues en juin pour la Famille, le Recouvrement, la Retraite et une dédiée aux UGECAM.

Le télétravail reste la règle même si des retours sur site sont d’ores et déjà organisés sur certaines activités ou pour les salariés qui étaient dans l’impossibilité de travailler. Les salariés ont aussi la possibilité sur la base du volontariat de demander à revenir travailler sur site.

Rappelons que l’indemnité de télétravail continue d’être payée par l’employeur pour autant de jour de travail à distance. On observe dans de nombreux organismes que cette indemnité qui court depuis la mi-mars n’a toujours pas été payée.

En revanche d’autres dispositifs comme le paiement des indemnités kilométriques et les frais de repas pour se déplacer dans l’organisme n’ont plus cours, pour les caisses qui avaient en tout cas jouer le jeu et mis en place cette mesure non obligatoire.

Garde d’enfant :

Les écoles ont réouvert mais pas entièrement. Il n’est d’ailleurs pas obligatoire de remettre ses enfants en classe. Cependant, vous devrez fournir à votre employeur une attestation fournie par l’école précisant que votre enfant ne peut être accueilli pour pouvoir continuer à bénéficier soit d’une autorisation d’absence (dispense d’activité) soit de rester en télétravail. Si vous ne désirez pas que votre enfant reprenne l’école, l’employeur vous demandera de poser des congés.

Tickets resto : un nouveau plafond

Afin de consommer les titres restaurant que vous auriez accumulé, leur plafond de consommation est doublé dès le 2 juin et passe à 38€ par jour avec possibilité de les utiliser le week-end et jours férié.

Les consultations des Praticiens conseils :

Les Praticiens conseils du SNFOCOS ont fait part à la CNAM de leur préoccupation concernant les convocations des assurés. Il faut en effet reprendre les RDV bien avant septembre afin de ne pas laisser des prestations à l’abandon pour des personnes nécessitant des examens. Bien évidemment cette reprise d’activité sur site doit se dérouler dans des conditions de sécurité optimales.

En parallèle, là où la reprise sur site est trop compliquée, notamment en Ile-de-France, nous continuons à demander que les téléconsultations puissent se mettre en place le plus rapidement et le plus souvent possible.

La revendication du SNFOCOS :

Nous continuons de militer et revendiquer pour un plan d’investissement et de revalorisation de la Sécurité sociale qui doit permettre :

  • de financer une prime à l’ensemble des salariés qui ont tous été à des degrés divers impliqués dans la lutte contre le COVID et engagés pour le service public, 
  • de revaloriser les métiers en allouant une enveloppe supplémentaire au projet actuellement en cours de négociation d’une nouvelle classification des emplois,
  • enfin, de manière pérenne, revaloriser les salaires en augmentant la valeur du point.

Eric Gautron, Secrétaire national en charge de l’encadrement (twitter.com/EricGautron)