Dans cette traditionnelle période des vœux la Commission Permanente Professionnelle des Praticiens conseils SNFOCOS vous souhaite le meilleur pour 2022.

Nous ne pouvons que nous souhaiter à tou-tes et à chacun.e courage et détermination pour continuer à porter collectivement notre ambition de solidarité .

Nous souhaitons au plan professionnel pour l’ensemble des salariés et des Praticiens conseils (comme tous les ans depuis 2011 !) :

  • L’augmentation de la valeur du point,
  • L’amélioration des conditions de travail,
  • Le gel des restructurations.


La seule réelle mesure collective juste et équitable à ce jour serait l’augmentation de la valeur du point.

Nous vous invitons à signer la pétition intersyndicale en ligne.

Près de 10 000 signataires à ce jour

https://www.change.org/AugmentezlaValeurduPointSécu

Force est de constater qu’il en est des Praticiens conseils comme des agents de la fonction publique : le nivellement par le bas est de rigueur.

La rémunération des « jeunes » Praticiens conseils s’éloigne drastiquement de celle des P.H

La SNFOCOS milite depuis 2012 pour une classification dynamique et rénovée par le rachat des points d’expérience :

Mesure conforme aux ambitions que nous portons pour la médecine conseil et de nature à favoriser le recrutement et mieux rémunérer les plus jeunes d’entre nous. Mais aussi à augmenter le pouvoir d’achat des plus anciens.

La classification de 2012 dont nous n’étions pas signataires a eu de nombreux effets délétères : outre le dumping sur les salaires elle a introduit une confusion entre les niveaux, les responsabilités techniques et managériales, tout cela au nom de compétences individualisées.

L’amélioration des conditions de travail est au cœur de nos préoccupations : la morosité ambiante est palpable.

La crise sanitaire que nous traversons depuis 2 ans génère une insécurité professionnelle grandissante face à des changements qui bouleversent notre quotidien.

Commencer par une continuité pandémique avec la précédente en ce début 2022  et un P.C.A  nous amène à revisiter nos urgences.

Il doit y avoir des ruptures avec les trois années précédentes.

Les orientations prises doivent assurer la cohérence de l’ensemble. S’entêter nous conduit dans l’impasse.

Les P.C souffrent chaque jour davantage :

  • Des outils ( IDEC, MATIS),
  • Des Nouvelles procédures : Rechutes Nouvelles lésions et des anciennes SM 1761…
  • Des termes employés : ne plus donner un avis Médical mais impacter une liquidation médico administrative,
  • Des organisations de travail (SMOPP) : l’autonomie et l’indépendance prônées par la CNAM ont été dévoyées sur le terrain et nous assistons avec résignation à la disparition de la dimension collective indispensable pour construire un collectif durable.
Nous rappelons qu’aucune procédure ou injonction ne peut imposer à un Praticien conseil de réaliser une RTN, une stabilisation ou une consolidation sans porter une atteinte grave à la déontologie médicale.

L’article R-4127-95 garantit l’indépendance professionnelle des décisions des médecins à exercice salarié vis-à-vis de tout organisme public et privé

 

Nous ne pouvons accepter dans ce contexte l’austérité et la récession qu’entraine l’ONDAM (Objectif National Assurance Maladie) et sa répercussion sur le contrôle des indemnités journalières portée par la Cour des Comptes. L’exigence de 30% d’ADM portée par la CNAM a-t-elle du sens ?

La situation des personnels des ERSM, des responsables de pôles et missions d’appui fortement impactée par la régionalisation notamment en matière de suppressions de postes, de mobilité, de requalification n’est pas stabilisée.

Tout le monde est « casé » mais au prix de contenus de missions et de responsabilités réduits pour certains et de cumul de fonctions pour d’autres avec des charges exponentielles.

La négociation d’entreprise a permis aux salariés de télétravailler 2, 3, ou 4 jours par semaine.

Nous avons dénoncé les restrictions autoritaires à un jour par semaine portées par certaines DRSM.

Nous dénonçons également le simulacre de toilettage de la convention collective à l’UCANSS.

Nos revendications de rencontre tripartite Organisations syndicales, employeur CNAM/UCANSS, Conseil national de l’Ordre restent caduques et sont pourtant légitimes

  • La reconnaissance de notre expertise en droit san té publique et médecine sociale
  • Le maintien de notre qualification professionnelle afin de permettre des passerelles tout au long de la vie professionnelle entre différents exercices salariés et libéraux

 Le SNFOCOS rappelle son attachement à cette revendication qui a pris valeur de symbole : celle de la reconnaissance de notre qualité de médecin, chirurgien-dentiste, pharmacien. Et nous revendiquons notre accès en tant que praticien à l’espace numérique de santé. L’absence d’action ne fera que renforcer le malaise et le sentiment d’appartenir à une minorité de « sacrifiés ».

Le SNFOCOS suit avec attention le traitement « bienveillant » des plaintes et réclamations des assurés ou professionnels de santé à notre encontre.

Cette situation est préoccupante et nous avons dénoncé :

  • La gestion par certains DRSM de ces plaintes par des commissions occultes.
  • L’impact déstabilisant que ces plaintes peuvent avoir sur les praticiens conseils. Comment ne pas regarder à deux fois avant de faire un ADM ?

Les Praticiens conseils sont épuisés, après deux ans de crise sanitaire, d’injonctions paradoxales.

Malgré leurs efforts, malgré leur professionnalisme ils ont l’impression d’assister, impuissants, à la casse du service médical.

Les conséquences : arrêt maladie, changement d’organisme et départ des Praticiens conseils niveau A des régions faute de perspective.

Nous écrivions lors des vœux 2015 :

« Quand un arbre porte de mauvais fruits au sens “des empêcheurs de tourner en rond” il faut le taillader en commençant par l’étêter. Le service médical a été étêté, décimé et dépossédé de son domaine d’expertise ».

Le SNFOCOS est et a toujours été un syndicat qui voit clair.

Nous vous souhaitons une très belle année 2022, pleine d’énergie positive.

Gardez la tête haute dans les tourmentes et l’espoir que votre expertise unique soit reconnue.

Notre vœu pour 2022 c’est aussi obtenir votre soutien en un simple clic lors des élections au Conseil d’administration !

Votez pour le SNFOCOS !